Actualités

LE CHASSELAS DORE DU JARDIN MEDIEVAL DE BLAIN VENDANGE JEUDI 8 SEPTEMBRE.

Jeudi par une chaleur écrasante, les vendanges battaient leur plein dans le jardin médiéval du Château de la Groulais à Blain .Une petite équipe de vendangeurs s’était donné rendez-vous pour récolter les raisins de Chasselas doré produits par les quelques 90 pieds de la vieille vigne soixantenaire prospérant le long du mur d’enceinte.

Une récolte qui s’est déroulée à peu près à la même époque que l’an passé (4/09), mais avec une maturation des raisins beaucoup plus avancée.

La vendange présentait globalement un excellent état sanitaire, ayant brillamment résisté aux attaques répétées de mildiou pendant la phase végétative, grâce à la vigilance de Jacky Flippot.

Près de 200 kg de raisins dorés par le soleil ont ainsi été collectés, répartis entre les religieux de la Groulais, les bénévoles de Château Essor Blinois , le Berligou prélevant pour sa part environ cinquante kilos destinés à l’élaboration de vin blanc sec.

Les raisins transportés dans des caisses plastiques ajourées ont été éraflés à l’arrivée en cave puis placés dans des cuves pour y subir une macération pré-fermentaire à froid (6°C) de 72 H. Lundi prochain un décuvage sera effectué et les baies de raisins seront pressées, les jus d’ écoulage et de pressurage étant assemblés puis débourbés 24H au froid avant leur mise en fermentation.

Les vins élaborés seront enfin présentés en 2017 au cours des nombreuses manifestations culturelles en cours d’ été organisées par nos amis du CEB .

 

Après une macération pelliculaire à froid de 72H, le Chasselas du jardin médiéval de Blain a rendu son jus lundi matin à Couëron. Près de 30 litres de moût ont été extraits après une pressée et deux rebêches et placés en cuve de débourbage dans l’heure qui a suivi . La qualité du jus de raisin est bien au rendez-vous avec une belle teneur en sucres et une acidité totale plutôt basse qui devrait nous donner à l’arrivée un vin plutôt friand.

Une fois le moût débarrassé de ses grosses lies, le jus clair sera mis à fermenter grâce à l’apport d’un pied de cuve de la même vendange préparé depuis 10 jours environ.Un contrôle de la température (15°C) sera appliqué au cours de la cinétique fermentaire pendant les premiers 2/3 du process.

Prochaine étape, samedi matin à 9H30 avec la récolte d’une première partie du Berligou de Couëron pour l’élaboration de vin rosé. On vous attend nombreux avec votre vendangette et bien entendu votre bonne humeur.

Photo Serge Legrand

P1080711

Mots-clefs :, , , , ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Christ Gloire des Nations |
Sur la route de Lawspet |
"Cercle de l'Amit... | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UNACITA-ISTRES
| COS toujours...
| livr'ados