Historique

Histoire X . Louis XIV et l’énigme du vin de l’Ermitage

Histoire X . Louis XIV et l'énigme du vin de l'Ermitage dans Historique autographe_de_louis_xiv

 

Les origines du Manoir de la Haultière à Chantenay  remontent à la fin du XIVème siècle ; d’ après Ogée les seigneurs successifs ont fait creuser  une cave pour « y serrer » les vins qu’ils cueillent sur le proche coteau planté  en vigne . Non loin de là une maison sert à loger un homme qui veille à la sûreté de la cave. Le domaine comprend huit hectares  ou trente journaux , dont une grande partie plantée en vignes , s’étend de la hauteur de Miséry (emplacement des anciennes brasseries La Meuse) jusqu’au Moulin des Poules .  Le seigneur de la Haultière propriétaire du roc Miséry permet à la ville de Nantes depuis 1420 d’exploiter le granit de la carrière moyennant une rente annuelle .  Il autorise dès la fin du XVIème siècle l’installation  des capucins sur une vaste garenne à la pointe de Miséry où un religieux Gilles Belligan vivait déjà en ermite depuis 1523.

En 1661 Louis XIV vient à Nantes pour y présider une réunion des Etats de Bretagne. Ogée, géographe nantais affirme  » Quand les princes et les Grands venaient à Nantes, on ne manquait jamais de les conduire à l’Ermitage pour les faire jouir de la perspective qu’on y avait . L’agrément de ce quartier c’est l’admirable vue de la Loire  avec ses bateaux, le riant aspect d’une vaste campagne qui se présente comme un amphithéâtre … Ce point de vue a fait comparer la Fosse de Nantes à la fameuse perspective de Constantinople, dont la position passe pour la plus avantageuse de l’univers. C’est pourquoi le roi soleil passera la nuit de 2 septembre 1661 au manoir et y dégustera le fameux nectar dont les cépages sont cultivés alentour par les moines de l’abbaye. Il en garde un long et reconnaissant souvenir puis part se promener dans l’enclos« . La chronique précise « qu’il s’agit d’un vin rouge de la vieille Haultière« , mais ne précise pas s’il s’agit du Berligou, ce qui paraît fort probable,  puisque l’encépagement de l’époque est essentiellement composé de variétés blanches et que le Pinot noir est largement présent de Couëron à Saint Herblain depuis le XIVème siècle. Ce cru de la Haultière doit être effectivement de bonne renommée puisque des bateaux Hollandais dont le port d’attache est Amsterdam et Rotterdam viennent le charger à Nantes avec des vins d’Anjou auxquels ils ajoutent de l’alcool pour le voyage.

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Christ Gloire des Nations |
Sur la route de Lawspet |
"Cercle de l'Amit... | Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UNACITA-ISTRES
| COS toujours...
| livr'ados